Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour, bonjour,

Comment ça va ?

Je sais, ça fait un petit moment que j'ai délaissé mon blog et les réseaux sociaux mais il s'est passé quelques changements dans ma vie et j'ai eu du mal à trouver le temps, l'envie et la motivation de reprendre mon blog.

En fait, tout a commencé lors d'un week-end en amoureux où l'on était censé fêter nos 14 ans de vie commune. J'avais réservé un hôtel spa avec piscine, massage et joli coin de verdure et de calme. Un cadre idéal pour reprendre contact tous les deux et souffler sans enfant, loin du quotidien. Et j'avais espoir que ce week-end serait idyliique, amoureux, etc, etc... Et en fait, pas du tout. Vous avez déjà eu la sensation de faire un plat dans une piscine ou de vous prendre un grand coup de pelle derrière la tête ? Et bien, c'est ce qu'il m'est arrivé.

On a été dîner au resto en amoureux, le repas démarre bien, on prend un apéro et des tapas. Moi qui ne boit jamais d'alcool, je m'autorise même une pina colada. Bref. On commence à papoter de tout, de rien, et là, j'aborde le sujet qui va tout faire voler en éclats alors que je ne m'y attendais pas, mais alors pas du tout : le deuxième enfant.

Pour moi, deuxième enfant il y aurait. La question n'était pas oui ou non mais quand. Et là, j'ai fait un saut dans le vide quand j'ai entendu mon chéri répondre qu'il n'était pas sûr qu'il y aurait un deuxième enfant. Quoi ? Comment ? Qui a éteint la lumière ? Quelqu'un peut-il me passer le masque à oxygène ? J'ai le souffle coupé.

Autant vous dire qu'une claque en pleine figure m'aurait moins fait mal. J'ai eu littéralement le souffle et les jambes coupés. Tout tournait autour de moi. Je suis sortie du restaurant pour aller pleurer un peu plus loin et essayer de retrouver une contenance.

Le repas s'est terminé de façon chaotique, je n'ai rien mangé de ce qu'on m'a servi. Plus faim. On est rentrés à l'hôtel et on s'est couchés pour regarder la télé.

Mouais, sympa le week-end en amoureux, non ?

Le lendemain, j'avais l'impression d'avoir pris une cuite mémorable; d'avoir la gueule de bois. La nausée, l'estomac noué, en bref, tout sauf un bon moment.

L'un des arguments que m'opposait Chéri était le fait que je ne travaillais pas à temps plein et donc que les revenus n'étaient pas forcément propices à un deuxième enfant. Je comprends tout à fait et je suis plutôt d'accord avec le fait que faire un enfant, c'est chouette mais à la condition qu'on puisse lui offrir ce dont il a besoin sans devoir galérer tous les mois.

Mais, ce qui m'a blessée, c'est la façon de me le dire, abrupte et sur un ton acerbe. Je me suis mangé une claque mémorable. Et ma déception a été grande, très grande, gigantesque. Le moral était bas et j'ai donc préféré prendre du recul et essayer de me relever de cela.

J'ai mis du temps à me relever de cette déception. Voire même j'ai encore parfois une pointe de déception et de tristesse quand je repense à cela.

Par fierté, j'ai donc décidé dès mon retour à la maison de chercher un poste à temps plein. J'ai eu deux entretiens et j'ai été embauchée à la suite de l'un d'eux. Et c'est là l'autre raison pour laquelle j'ai mis un peu de temps à revenir ici.

J'ai démarré sur les chapeaux de roue avec une formation assez loin de chez moi, je me levais à 5h30 pour avoir le temps de me préparer, de tout préparer pour la journée et de partir prendre mon train. Donc autant vous dire que passés 21h, il n'y avait plus personne, j'étais naze. Je dormais à 22h maxi. Et je n'avais donc pas de temps libre pour faire autre chose que m'occuper de la maison, de mon fils et d'aller dormir pour éviter d'être trop fatiguée le lendemain. Là; ça fait deux semaines que j'ai pris mon poste à 10 minutes de chez moi donc ça va mieux au niveau de l'heure du lever.

J'ai eu du mal, et j'ai encore du mal, à me faire au rythme du travail à temps plein. Gérer la maison, mon fils, la préparation de ma "gamelle" du lendemain etc... à mis un peu de temps à se mettre en place mais ça va déjà un peu mieux.

En revanche, si le travail me plaît, j'ai eu la malchance de tomber dans un service où les 3 autres filles sont infectes. Aucune chaleur, aucune parole, rien. De chez rien. J'ai tenté deux trois fois de lancer une conversation ou de rebondir sur ce qu'elles disaient et en retour, j'ai reçu un silence glacial et glaçant. J'ai même eu un écho selon lequel je me serais plainte du travail.

J'ai donc décidé de ne plus RIEN tenter, de ne plus RIEN dire hormis bonjour, bon appétit et bonne soirée. Je peux vous assurer que c'est tout sauf facile. J'ai les nerfs à fleur de peau, des brûlures d'estomac, des angoisses. J'ai été cet après-midi demander conseil à un pharmacien et il m'a donné de l'homéopathie et de la phytothérapie pour m'aider à appréhender tout ça sans trop de stress et de mal être.

Je m'accroche parce que le travail et les conditions de travail me plaisent et que je souhaite y rester mais franchement, être seule toute la journée et sans parler c'est difficile, je n'avais JAMAIS rencontré ça, jamais. Je travaille pourtant depuis 17 ans, j'ai côtoyé tout un tas de personnes avec des personnalités différentes mais JAMAIS je n'ai connu d'ambiance aussi hostile et froide.

J'espère m'y habituer, apprendre à faire avec et à dépasser ce sentiment de malaise. Ajoutez à cela que quand j'en parle à Chéri, je me prends en retour que je me pose trop de questions. Merci, c'est sympa. C'est bien de se sentir réconfortée et épaulée, non ?

Bref.

La seule chose qui m'a fait du bien dans tout ça c'est d'avoir des amies sur qui compter, à qui parler de tout ça. Et j'ai repris la zumba. Revoir toutes mes zumbettes, danser, ça a été un sentiment de bien être et de joie que je n'avais pas ressenti depuis un moment. Vous savez, l'impression de rentrer chez soi après une journée pourrie et de mettre ses pantoufles ? Ce truc qui vous fait dire "ahhhhhhhhhhh, enfin !".

Reprendre mon blog m'a également frôlé l'esprit. Je me suis dit que ça allait me changer les idées et que ça me ferait du bien de penser à autre chose.

Du coup, me revoilou ^^

J'espère que vous allez bien, que tout roule pour vous et que nous sommes reparties pour de nouvelles aventures :)

Je vous remercie de m'avoir lue jusqu'au bout et je vous dis à très vite :)

Tag(s) : #Bla-bla - 36 15 ma vie

Partager cet article

Repost 0