Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour, bonjour !

 

Comment allez-vous ?

 

Je suis un poil en retard (merci le boulot...), je réponds donc au défi de My Beauty avec un jour de retard, vous le trouverez par ici : http://mybeautyquebec.com/le-defi-du-lundi-fails-flops/


En ce qui concerne les ratages et les flops, j'en ai quelques uns à mon actif... Soupir...

 

Par exemple, je suis incapable de poser de l'eye-liner. C'est une catastrophe. La ligne n'est jamais droite, ça gondole... Et quand je réussis à rattraper le coup, c'est la virgule qui est moche. Trop épaisse, trop droite... J'ai laissé tomber.

 

Autre produit que je n'ai jamais réussi à dompter totalement : le blush. J'ai tellement peur d'en mettre trop et d'avoir deux traces du plus bel effet version années 80, genre comme ça :

 

 

Du coup, j'en mets trèèèèès peu et ça ne se voit pas. J'ai demandé plusieurs fois à des vendeuses chez Sephora de me montrer comment faire. Et soit je n'aime pas du tout le résultat, soit je ne réussis pas à obtenir le résultat que j'avais eu à Sephora. Du coup, j'en mets quand même mais ça ne se voit pas. Je crois que le blush restera mon grand mystère.

 

Hormis le blush, il y a aussi la poudre de soleil que j'ai du mal à maîtriser pour les mêmes raisons, la peur d'en mettre trop me freine et du coup, ma mine est à peine réhaussée quand je mets du bronzer.

 

J'ai la trouille de ressembler à cette chère Donatella :

 

 

ça fiche la trouille, non ???

 

En ce qui concerne les cheveux, j'ai eu quelques expériences malheureuses.

 

Je me souviens notamment de mon envie pressante d'avoir les cheveux ONDULES. J'avais 12 ans, un truc comme ça. Je tannais ma mère pour aller chez le coiffeur. Elle m'y a emmenée. La coiffeuse m'a dit qu'avec une permanente, j'aurais de jolies boucles et j'aurais enfin les ondulations dont je rêve. Comment vous dire ? Je suis ressortie de là avec une tête de Louis XIV... J'en ai pleuré pendant des mois. Il a fallu attendre très longtemps que la permanente s'atténue et que mes cheveux redeviennent comme avant.

 

 

Sympa non ?

 

Autre flop, une fois, j'ai demandé à une coiffeuse de me faire quelque chose qui change un peu. Je visais une coupe sympa, un truc qui change mais qui reste portable. Mon Dieu ! La coiffeuse s'est totalement lâchée et je suis ressortie de là avec une coupe improbable : une coupe Playmobil avec des queues de rats du plus bel effet. Halalala, j'avais l'air fine tiens ! J'ai du appeler au secours un coiffeur de ce salon quelques jours plus tard pour essayer de recupérer un peu le truc et de me faire une coupe potable. Il a réussi à rattraper un peu le coup. J'avais une espèce de carré un peu plus portable mais alors, quelle galère pour que ça repousse correctement. En plus comme fait exprès, quand on n'aime pas une coupe, on a l'impression que les cheveux mettent mille ans à pousser !

 

Au rayon des couleurs ratées, je n'ai à confesser qu'un truc. J'avais envie d'avoir des mèches plus claires. Je n'ai pas été chez un coiffeur mais j'ai acheté un balayage qu'on trouve en grande surface. Ma mère me l'a fait mais n'a pas su maîtriser la brosse, j'ai fini les cheveux d'une couleur blonde bizarre, alors que je suis châtain à la base. Ca m'a flingué les cheveux en plus. Donc j'avais les cheveux blonds douteux et abîmés. J'ai été voir une coiffeuse qui m'a annoncé que mes cheveux étaient irrécupérables et qu'à part couper le plus possible et attendre ensuite que mes cheveux repoussent pour couper le reste des cheveux abîmés, il n'y avait rien de plus à faire. Elle m'a coloré les cheveux dans une couleur proche de ma couleur d'origine et m'a coupé les cheveux au carré. Je suis rentrée dans le salon les cheveux aux épaules et blonds, j'en suis ressortie châtain foncé et les cheveux au carré. Bref... Mes cheveux ont fini par repousser, je les ai fait couper peu à peu et ils avaient meilleure mine.

 

J'ai aussi à déclarer quelques foirages vestimentaires. Notamment dans mon adolescence. J'ai le souvenir d'un jean que ma mère m'avait acheté. Il était d'une couleur improbable mais en plus, il avait un imprimé chasse aux canards (??? sans déconner ? qui a eu cette idée bizarre d'imprimés ?). Un bonheur !

 

Toujours dans les jeans, j'ai suivi la mode des jeans hyper délavés, limites blancs. Vous savez, cette mode du bleach dans les années 90 ? En fait, ça fait peut être sympa dans les magazines (et encore...) mais alors dans la réalité, c'est pas jojo, jugez par vous même :

 

 

Au rayon des ratages cosmétiques, il me vient un autre souvenir : le parfum pas du tout adapté et qui donne une migraine dès qu'on le met. Je me souviens notamment d'un parfum que je mettais ado et qui embaumait la pièce ! Et il était tenace le truc ! Je ne sais pas pourquoi j'aimais cette odeur mais alors, je me souviens que c'était une odeur super forte ! A l'opposé des odeurs que j'aime aujourd'hui.

 

Je pense avoir d'autres ratages à confesser, mais je ne m'en souviens pas à l'heure actuelle. Ou alors, mon cerveau refuse de se souvenir de ça :D

 

Et vous ? Des ratages à partager ?

Tag(s) : #Tag, #Le défi du lundi

Partager cet article

Repost 0